Archive for » September, 2008 «

Tuesday, September 23rd, 2008 | Author:

En lisant cette page il m’a semblé être encore plus fainéant que l’auteur… L’ami Anhj m’a donc conseillé de rajouter quelques tips de plus…

1 : ZSH et la complétion des hostnames lors d’un ssh/ping/autre. Faire “ssh solar<tab>” et que “ssh solarisfiler” apparaisse, comme ça au début ça semble ‘ouais… le mec il gagne 1 seconde”… maintenant, quand vous passez le plus clair de votre temps à faire des connexions vers d’autres machines ça devient tout simplement indispensable. et ça marche aussi pour le scp, et en plus si vous avez un ssh-agent, la complétion sur le FS distant (genre “scp monfichier monserveur:sc<tab>ripts/“)

extrait de mon .zshrc :

# Completion SSH
[ -f ~/.ssh/config ] && : ${(A)ssh_config_hosts:=${${${${(@M)${(f)"$(<~/.ssh/config)"}:#Host *}#Host }:#*\**}:#*\?*}}
[ -f ~/.ssh/known_hosts ] && : ${(A)ssh_known_hosts:=${${${(f)"$(<$HOME/.ssh/known_hosts)"}%%\ *}%%,*}}
zstyle ':completion:*:*:*' hosts $ssh_config_hosts $ssh_known_hosts

et bien sur dans le .ssh/config

HashKnownHosts no

2. Ca va sembler con mais… un raccourci clavier : F12 chez moi, pour afficher un terminal.

3. Apprendre un langage de script (en plus du shell) du genre ruby, python, perl. Sans ça, point de salut. Au début on y passe un peu de temps, mais quand il faut répéter des opérations complexes et nécessitant par exemple des accès LDAP quelques milliers de fois, on s’y retrouve assez vite.

4. Si tu ne vas pas à la notification, la notification ira à toi ! Ca me saoulait d’avoir à regarder mon client mail régulièrement, j’ai donc commis ça, pour avoir mes notifications de monitoring sur l’IM corpo en attendant d’avoir un LCD accroché au mur :)

More to come ? si j’ai le courage

Category: Général  | Leave a Comment
Tuesday, September 16th, 2008 | Author:

Contexte : je l’ai déjà dit mais je gère quelques asterisk au boulot, j’aime bien utiliser la même technologie (à savoir SNMP) pour monitorer toutes mes machines. Mais on ne peut pas dire qu’asterisk soit un grand communiquant : parler avec le monde extérieur, c’est un peu dur pour lui, il est limite autiste là dessus.

J’ai donc écrit (en python, pas très très propre, doit y avoir moyen de mieux faire mais je suis pas un gourou) un petit pour étendre SNMPd et ainsi avoir des infos sur asterisk via SNMP.

Il permet de récupérer les infos suivantes :

  • Nombre de channels actifs
  • Nombre d’appels en cours
  • Uptime (en jour)
  • Nombre de peers SIP (total / online)
  • Nombre de peers IAX (total / online / offline / unmonitored)

Pour ajouter les “capacités” de ce script à SNMPd c’est simple, il faut insérer à la fin de snmpd.conf les lignes suivantes :

exec 1.3.6.1.4.1.29726.3.1.1. channels /opt/scripts/snmp_asterisk.py 1.1
exec 1.3.6.1.4.1.29726.3.1.2. calls /opt/scripts/snmp_asterisk.py 1.2
exec 1.3.6.1.4.1.29726.3.1.3. uptime /opt/scripts/snmp_asterisk.py 1.3
exec 1.3.6.1.4.1.29726.3.2.1. total_sip /opt/scripts/snmp_asterisk.py 2.1
exec 1.3.6.1.4.1.29726.3.2.2. online_sip /opt/scripts/snmp_asterisk.py 2.2
exec 1.3.6.1.4.1.29726.3.2.3. total_iax /opt/scripts/snmp_asterisk.py 2.3
exec 1.3.6.1.4.1.29726.3.2.4. online_iax /opt/scripts/snmp_asterisk.py 2.4
exec 1.3.6.1.4.1.29726.3.2.5. offline_iax /opt/scripts/snmp_asterisk.py 2.5
exec 1.3.6.1.4.1.29726.3.2.6. unmonitored_iax /opt/scripts/snmp_asterisk.py 2.6

Le fichier est ici.

Have fun !

Friday, September 05th, 2008 | Author:

Virtualbox est capable de booter en PXE et c’est bien pratique pour faire des tests sur des installeurs debian customisés, par exemple.

Marche à suivre :

  • Mettre l’adaptateur réseau en NAT
  • Créer ~/.VirtualBox/TFTP
  • Créer une arborescence de /tftpboot classique dans ce dossier
  • Renommer le fichier sur lequel la machine doit booter en <nomdelavm>.pxe

Par exemple:

mv pxelinux.0 TestPXE.pxe

Lancer la VM, et roulaize !